UCR AU SENEGAL : épisode 1

30 08 2011

LES BIGORS DECOUVRENT L’INTERARMEES 

Les bigors découvrent linterarmées
Album : Les bigors découvrent l'interarmées

4 images
Voir l'album
C’est dans un univers tout juste restructuré que les bigors du 1er de l’Arme ont pris pied le 1er août 2011 au Sénégal.

Déjà 3 semaines de présence sur le territoire et nous n’avons pas vu le temps passer ; on ne nous a pas menti, nous ne sommes pas en vacances ! Installés au quartier colonel GEILLE, l’ancienne base aérienne n° 160 à 10 km de DAKAR, nous avons dû rapidement prendre nos marques, car ici le travail ne manque pas.

Nous faisons parti de l’UCR (Unité de Coopération Régionale) et, avec un élément du 31ème RG, nous composons le DIO 3 (Détachement d’Instruction Opérationnel n°3). Notre mission consiste à instruire dans les domaines de l’artillerie et du génie, les forces armées de la sous-région.

Pour la vie courante, nous découvrons à tous les niveaux les turpitudes et les joies de la coopération interarmées. Evidemment cela ne va pas sans poser de problème de coordination et d’uniformisation des procédures. Nous avons tout de suite  fixé des limites : nous n’échangerons pas nos rangers contre des sandales en cuir !

En se détachant un peu des idées préconçues (les aviateurs ne sont pas militaires, les marins sont des touristes, les terriens sont des assistés, si, si, nous l’avons entendu), nous arrivons à trouver de nombreux points communs, en particulier avec les fusiliers commandos de l’air ou les fusiliers commandos marins…. Bon d’accord, nous allons poursuivre nos effort.

D’un point de vue matériel, malgré des coupures d’électricité fréquentes et une saison des pluies qui bat son plein, nous sommes mieux lotis que ce que les fuites de la toiture pourraient laisser penser. Au chapitre de l’acculturation, nous n’avons visité pour le moment que la presqu’île de DAKAR en  découvrant la dangerosité de la circulation et les joies des achats au marché. Ici on trouve de tout, du « vrai faux » au « gratuit pas cher ». Que l’on soit dans la rue ou au restaurant, à pied ou en voiture, en civil ou en militaire, il y a toujours quelqu’un qui essaye de nous vendre un produit forcément incomparable. Et la négociation est toujours très, très longue car « [nous] avons la montre mais les vendeurs, eux, ont le temps »…….A suivre.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Gratte-Ciel Info |
FCPE MAGNY LES HAMEAUX |
La relation créatrice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog du 1er régiment d'a...
| L'islam social
| SAUVONS NOS ECOLES !